• Greffe de gencive

    Vous ressentez une sensibilité dentaire au chaud ou au froid lorsque vous mangez? Vos racines dentaires sont visibles? Vos dents commencent même à se déchausser? Vous pourriez avoir besoin d’une greffe de gencive. Celles-ci permettent en effet de corriger et de prévenir les déchaussements dentaires en ajoutant de la gencive pour recouvrir la racine exposée de la dent. Ce sont aujourd’hui des interventions mineures, pratiquées dans la plupart des cliniques. Il en existe plusieurs types, tous très efficaces. Voici un petit tour d’horizon qui vous aidera à y voir plus clair. 

    La récession gingivale est un problème très courant. Elle se traduit par une diminution de la hauteur de la gencive. Une gencive mince se rétracte graduellement, exposant la racine dentaire. La personne ressent alors une sensibilité dentaire au contact d’aliments ou de liquides chauds, froids, sucrés ou acides. Comme les racines de ces dents sont exposées aux bactéries, elles sont également plus susceptibles de développer des caries. (À la longue, si le problème devient sévère, les dents peuvent devenir mobiles et finir par tomber. ) svp enlever la dernière phrase entre parenthèse.

    La récession gingivale peut aussi nuire à l’esthétique du sourire. En se dénudant, les dents paraissent en effet anormalement longues. Comme la récession gingivale est un phénomène irréversible, il est important que le dentiste intervienne le plut tôt possible pour corriger le problème avant qu’il ne s’aggrave. Afin de rétablir une quantité suffisante de gencive résistante et arrêter la progression du déchaussement, il procèdera à une greffe de gencive.

    Quelles sont les causes de la récession gingivale?

    La récession gingivale a de multiples causes. L’hérédité et la génétique jouent un rôle primordial. Cela signifie que si l’un des vos parents a eu des problèmes de déchaussement dentaire, vous présentez plus de risques d’en être affecté à votre tour. La minceur naturelle de vos gencives constitue le facteur de risque le plus important. D’autres facteurs peuvent aussi favoriser la récession gingivale, notamment :

    • Certaines maladies parodontales, comme la gingivite ou la parodontite
    • Un brossage des dents insuffisant ou au contraire trop vigoureux
    • Une prothèse dentaire mal ajustée § Une malocclusion dentaire
    • Le grincement ou le serrement des dents (bruxisme)
    • Le vieillissement
    •  Le tabagisme

     

    Quels sont les types de greffes gingivales? 

    Il existe trois types principaux de greffes de gencive :

     

    La greffe autogène libre

     

    La greffe autogène libre est un traitement rapide et simple. Elle permet d’augmenter la zone de gencive attachée pour arrêter la progression du déchaussement de la dent.

     

    Dans un premier temps, le dentiste prépare la zone de la dent déchaussée. Il prélève ensuite une mince couche de tissu (le greffon) dans le palais du patient, puis le place à l’endroit préalablement préparé afin de stabiliser et épaissir la gencive de la région.

     

    Il applique ensuite un pansement sur le site du prélèvement. L’inconfort relié à l’intervention diminue presque totalement après une semaine, la cicatrisation du palais se fait entre 15 jours et trois semaines, et la guérison se complète dans un intervalle de 3 à 6 mois. (L’avantage de la greffe autogène libre et de la greffe de tissu conjonctif est la provenance du greffon c’est à dire, le patient . L’intégration et la guérison sont rapides et sans rejet. Le taux de succès est excellent. ) J’ai changé la phrase de paragraphe, voir plus bas.

     

    Greffe de tissu conjonctif

     

    La greffe de tissu conjonctif est utilisée pour recouvrir les racines exposées. Le dentiste prélève un greffon de gencive en provenance du palais tout près des dents du haut, pour le repositionner au niveau des racines déchaussées. La grande différence avec la greffe autogène libre réside dans la prise du greffon qui est prélevé sous la gencive superficielle du palais. Celle-ci pourra alors être repositionnée afin de refermer la plaie. Elle est d’avantage utilisée en région esthétique car moins apparente avec un résultat plus sûr en ce qui concerne le recouvrement de la racine. Certaines conditions sont cependant essentielles à sa réussite.

     

    L’avantage de la greffe autogène libre et de la greffe de tissu conjonctif est la provenance du greffon c’est à dire, le patient . L’intégration et la guérison sont rapides et sans rejet. Le taux de succès est excellent.

     

    Greffe allogène (alloderm)

     

    L’allogreffe est une alternative intéressante à la technique de greffe traditionnelle, car aucun prélèvement n’est effectué dans le palais du patient. Le greffon provient plutôt de tissu AlloDerm traité, en provenance de donneurs humains. Ces matériaux provenant de banques de tissus subissent des analyses rigoureuses et strictes assurant leur usage sécuritaire.

     

    Les trois types de greffes mentionnées ci-dessus connaissent un excellent taux de réussite et leurs bénéfices sont permanents en autant que le patient maintienne une bonne hygiène buccale et applique une technique de brossage appropriée. Nous pratiquons ces interventions chirurgicales depuis des années à la clinique dentaire Brigitte Lemieux.

     

    Après un examen clinique approfondi, Dre Brigitte Lemieux vous recommandera la greffe la plus appropriée à votre degré de récession gingivale.

     

    L’intervention dure environ une heure sous anesthésie locale. Il est possible de greffer jusqu’à trois dents voisines durant la même intervention. Vous devez prévoir deux rendez-vous : le premier pour réaliser la chirurgie et le deuxième pour retirer les points de suture et faire un contrôle de guérison.

     

    Quelles sont les précautions à prendre après l’intervention?

     

    Bien entendu, durant les premiers jours suivant la greffe, vous devrez modifier certaines de vos habitudes afin de favoriser la guérison. Pour limiter l’enflure, en plus de compresses d’eau froide à appliquer, la Dre Brigitte Lemieux pourra vous prescrire des anti-inflammatoires ou des antibiotiques.

     

    Lors des repas, vous devrez privilégier des aliments mous et tièdes et éviter de vous brosser les dents et d’utiliser la soie dentaire vis-à-vis les régions opérées.

     

    Dre Brigitte Lemieux et son équipe d’experts chevronnés sont là pour vous accompagner tout au long de la phase postopératoire de votre greffe de gencive. Avant que vous repartiez chez vous, elles vous donneront tous les conseils dont vous avez besoin et pour que tout se déroule bien jusqu’à la guérison définitive.

     

    En conclusion, la greffe de gencive est aujourd’hui une chirurgie mineure et courante qui a un excellent taux de réussite. Grâce à cette intervention, vous retrouverez une bonne mastication ainsi qu’un sourire harmonieux et votre gencive résistera aux différents traumatismes buccaux dentaires.

     

    Si vos gencives semblent minces par endroits, que certaines de vos dents paraissent plus longues ou que vous ressentez une sensibilité dentaire lorsque vous mangez, n’hésitez pas à nous contacter. Les maladies gingivales, souvent à l’origine du déchaussement dentaire, s’installent sournoisement, et sont indolores lors des premiers stades. Pour éviter ce type de problèmes, rendre régulièrement visite à votre dentiste reste la meilleure précaution.

À lire aussi

  • Couronne ou pont : quelle prothèse choisir?
  • Retrouver le sourire grâce à des services d’esthétique dentaires
  • Le saignement des gencives, un signal d’alarme jamais anodin!
  • Le blogue de la Clinique dentaire Brigitte Lemieux